Blog de Veilleentreprise.com

Les flux (ou fils) RSS (Really Simple Syndication) sont des fichiers XML. Leur contenu est produit automatiquement à chaque mise à jour d'un site web.

 

Comment fonctionne cette technologie ?

Les agrégateurs RSS, également appelés lecteurs, comprennent ce format.

Quand on leur indique l'adresse des flux RSS qui nous intéressent, ils s'y connectent et téléchargent les fichiers XML à chacune de leur mise à jour. Pour permettre la lecture de ces fichiers, ces agrégateurs les convertissent en HTML en utilisant des scripts.

Comment est structuré un flux RSS ?

En général, ces fichiers se composent d'un titre, d'un lien hypertexte et selon les sites, un extrait des articles ou leur texte intégral.

 

À quoi celà sert-il ?

C'est extrêmement pratique. Les sites que l'on souhaite surveiller sont tous enregistrés dans l'agrégateur et c'est ce dernier qui fait le travail de vérification des mises à jour des informations. Plus besoin de se rendre sur ces sites pour contrôler les derniers changements.

 

RSS Versus Réseaux Sociaux

Il vaut mieux suivre les actualités qui nous intéressent sur des sites de références à l'aide d'un agrégateur RSS que d'utiliser les réseaux sociaux. Et celà pour trois raisons :

  • Sur les réseaux sociaux, les informations peuvent arriver en retard,
  • Elles peuvent être relayées sans avoir été vérifiées
  • Souvent, elles ne correspondent pas à nos besoins, et celà crée un bruit informationnel (trop de réponses non pertinentes).

 

Quels sont les différents types d'agrégateurs ?

Il en existe beaucoup. 

Il y a les agrégateurs en ligne comme Feedly, Netvibes, Digg Reader, NewsBlur ou encore The Old Reader

Feedly, Newsblur et Digg Reader sont intéressants parce qu'ils fonctionnent aussi sur les smartphones et tablettes iOS et Android. 

Parmi les extensions de navigateurs les plus connues, on trouve (sur Firefox) Update Scanner ou encore Sage. Mais comme vous pouvez le constater ici, il y a pléthore d'extensions.

Certains clients mail ont également des extensions prévues à cet effet, comme Thunderbird et son module complémentaire Bamboo Feed Reader, par exemple.

Les modifications de pages surveillées peuvent aussi être envoyées sur notre adresse mail grâce à des outils comme Feed2mail, Changedetection ou encore Followthatpage.

Enfin, on peut télécharger des agrégateurs sous forme de logiciels à installer (RSS Owl, AlertInfo).

Si l'on veut combiner plusieurs feeds RSS en un seul, Overgrid ou Chimpfeedr sont de bonnes solutions.

Si un site ne propose pas de flux, il y a également des solutions à découvrir ici pour remédier à cet inconvénient.

 

Conclusion

Une chose est sûre, on ne manque pas de solutions pour agréger les flux qui nous intéressent.

Personnellement, je conseille Feedly, Newsblur ou encore Digg Reader pour une utilisation basique. Leur intégration sur mobiles est un avantage. 

Pour l'instant il y a encore trop peu d'internautes conscients de l'existence d'une telle technologie et du gain de productivité qu'elle peut offrir. Son utilisation est encore trop souvent réservée aux professionnels. Espérons que dans un futur proche, cela se généralise.

  •  
  •